Idiot Glee – Life Without Jazz

Une révolte de fenêtres éteintes. Le coin de tes lèvres me rappelle ces quelques mots qu’on abandonne avec légèreté. Nos corps sont emportés par une rivière de couleurs douces et mélancoliques. Sans bruit.

 

Après un premier album, Paddywhack, sortit en 2011 sur le label anglais Moshi Moshi Records (Hot Chip, Au Revoir Simone, Egyptian Hip Hop, etc.) et une tournée internationale, James Friley est de retour avec ce nouvel EP Life Without Jazz.
Troublé par les compositions de Fleetwood Mac, Roxy Music ou Scott Walker, ce jeune pianiste de formation classique, originaire de Lexington (Kentucky, Usa), évoque ces instants qui nous unissent et qu’on aime étirer sans fin. Nos genoux se frôlent avec nostalgie, les fréquences du saxophone résonnent jusque dans nos os. Cinq ballades qui oscillent entre pop home-made et songwriting exigeant, illuminées par cette voix si particulière de crooner.

 

Nos souvenirs ont disparu derrière ce mirage. Parce qu’il reste tout à vivre. Sans bruit mais pas sans musique. Pas sans cette musique.

 

L’artwork a été réalisé par l’artiste et musicien Robert Beatty (Hair Police, Three Legged Race…). Il a également travaillé pour des groupes tels que Peaking Lights, Real Estate ou le magazine Wire.

Ce vinyle sort en collaboration avec le label Atelier Ciseaux (Tops, François Virot, Best Coast, etc.). La version CD est quant à elle disponible via le label américain Hop Hop.


Commander
BB01/ AC17

Ep 12″ + MP3s – 5 titres
Vinyle blanc, limité à 350 copies
Disponible le 26 février
Co-réalisé avec le label Atelier Ciseaux


Vibrato (01:51)
Pinkwood (03:44)
Pipes (05:20)
Life without jazz (03:49)
Little Berlin (05:24)



Idiot Glee
Robert Beatty
Atelier Ciseaux
Hop hop