19
Sep
sept-bb

On avait décidé d’y aller en vélo par les quais en passant par le parc : dans le métro il faisait 60 degrés, un pote avait marché sur un iguane la veille. On avait pas de phare ni l’un ni l’autre pour rentrer. On s’est quand même mis en route dans la nuit à deux à l’heure. Ça fristouillait dans les fourrés quand on passait. On voyait traverser des lapins et des bidules autant qu’un curé peut en bénir. À un moment j’ai regardé plus loin et je promets que j’ai vu un truc incroyable. Mon pote guettait les lapins et il a rien vu. Ce que j’ai vu ça existe pas normalement. Une licorne lumineuse. Sérieusement. Elle a sauté au ralenti par-dessus le chemin en un petit bond chaloupé direct dans le Rhône.


On se fout beaucoup de ma gueule quand je raconte ça ; mon pote rajoute tout le temps qu’il a vu un dauphin lui. Si toi aussi t’as croisé la licorne et que tu te sens seul-e, contacte-moi. On embauchera des plongeurs. On leur filera des appareils photos waterproof. Sans déconner, je sais ce que j’ai vu. J’avais un peu bu mais pardon.

Le nouveau western

Aurélien bricole tous les mois une micro-nouvelle avec des morceaux de lui et des bouts de nous. Un western moderne en mille épisodes, sans colt ni cheval mais avec une pompe à vélo et une clé USB toujours trop petite.
Nathalie gribouille une illustration en parallèle avec tout ce qui lui tombe sous la main… et le tour est joué : vous trouverez la version papier de nos cartes postales dans les lieux qu’on aime à Lyon, chez Bureaubureau ou encore dans les poches des auteurs qui seront toujours prêts à vous en refiler quelques-unes.

Newsletter

Articles les plus vus