16
Avr
avril-bb

Pour pouvoir prendre un pastis tranquilles, mes potes m’avaient refilé un bébé et s’étaient cassés rapidos en disant “on en a pour une demi-heure, si il pleure tu marches”. J’étais à la fois tout fier et tout pas rassuré : j’étais pas nounou. On a déambulé au milieu des stands de vieux bidules. Les terrasses étaient pleines à craquer et je commençais à me dire qu’une demi-heure c’était fourchette basse et que j’allais me trimballer doudou plus longtemps que prévu mais j’étais de plus en plus détendu. Il pleurait pas et les filles me souriaient. Une cocotte en fonte m’a fait du gringue. J’ai demandé le prix : le type m’a dit 30 balles. J’ai dit 15, il a dit 30. J’ai dit 20, il a dit 30. Le bébé avait dû flairer qu’il était pas dans la bonne équipe parce qu’il s’est mis à pleurer. J’ai dit 25, le vendeur a réfléchi et il a dit 30.

Je l’ai payée 36 balles à cause d’un mec qui avait assisté à la négociation et qui en avait donné 35. Le bébé était pas content du tout. J’ai marché.

Le nouveau western

Aurélien bricole tous les mois une micro-nouvelle avec des morceaux de lui et des bouts de nous. Un western moderne en mille épisodes, sans colt ni cheval mais avec une pompe à vélo et une clé USB toujours trop petite.
Nathalie gribouille une illustration en parallèle avec tout ce qui lui tombe sous la main… et le tour est joué : vous trouverez la version papier de nos cartes postales dans les lieux qu’on aime à Lyon, chez Bureaubureau ou encore dans les poches des auteurs qui seront toujours prêts à vous en refiler quelques-unes.

Newsletter

Articles les plus vus